Malgré que…

Normalement, “malgré que” ne devrait s’employer qu’avec le verbe avoir: “malgré qu’il ait”, etc.
Le cas échéant, le subjonctif est obligatoire.
Cependant, on peut utiliser “malgré que” sans le verbe avoir et à l’indicatif avec “malgré le fait que”.
Cette faute est cependant assez présente, même en littérature. “Malgré que” relève du langage familier. Il est donc préférable d’employer “bien que” ou “quoique” à l’écrit.

Prenons par exemple cette phrase : “Je souhaite ajouter un “j’aime” à cette publication, malgré que ça soit dimanche et que je préfère regarder des vidéos de chats sur internet.”
Bon gré mal gré, cette phrase n’est pas correcte.

Ici il faut écrire : “Je souhaite ajouter un “j’aime” à cette publication, bien que ça soit dimanche et que je préfère regarder des vidéos de chats sur internet.”
Ou encore: “Je souhaite ajouter un “j’aime” à cette publication malgré le fait que c’est dimanche et que je préfère regarder des vidéos de chats sur internet.”